Google pénalise les sites en flash et non responsive

2
20

google-penalty-mobileC’est désormais confirmé, les sites avec module Flash ainsi que ceux qui ne sont pas optimisés pour les terminaux mobiles seront désormais pénalisés dans les résultats de recherche de Google.

Déjà sur l’interface de recherche mobile Google en France, Google test un message d’avertissement qui invite l’internaute à ne pas se rendre sur le site !

penalités-GoogleAnnoncé par Google aux Etats-Unis depuis la fin de l’été, cette politique s’étend progressivement à plusieurs pays. Google entend ainsi favoriser les sites « mobile friendly ». Google généralisera cette politique et lors de recherches un icône spécifique, sous forme d’un téléphone stylisé, s’affichera au côté du résultat quand le site est correctement optimisé. Cet icône sera barré quand le site ne l’est pas et un avertissement invitant l’utilisateur à ne pas se rendre sur le site peut apparaître quand le site repose sur la technologie Flash.

Cette nouveauté aura de très gros impacts en terme de visibilité et de crédibilité sur le WEB pour les entreprises. Avoir une note Google qui invite les gens à ne pas aller sur notre site, ce n’est pas la cible à atteindre.

Les contenus Flash sont donc à bannir dès maintenant et il convient de privilégier les technologies HTLM 5, CSS et Javascript ainsi que le « Responsive Design » si on ne veux pas complètement disparaître ou être traité comme des parias par Google.

Pour retrouver tous les conseils de Google sur l’optimisation de sites internet pour mobile, rendez-vous à cette adresse : https://support.google.com/webmasters/answer/6101188

Si vous aimez ce texte, n’oubliez pas de partager le lien à vos connaissances, vos amis, ainsi que sur les réseaux sociaux !

2 Commentaires

    • M. Poirier,

      L’information provient directement de Google.

      Pour la petite histoire, Google avait réussi, pour la première fois en 2008, l’indexation des sites développés en Flash. Toutefois cette indexation était limitée. En 2009 il a amélioré son système à grands frais.

      En parallèle avec le refus de Apple d’utiliser la technologie Flash d’Adobe et le fait qu’Apple avait pratiquement le monopole du marché des tablettes avec ses iPad et aussi la percée fulgurante du iPhone, les développeurs de site WEB ont pratiquement tous délaissé le Flash afin de pouvoir rejoindre ce marché et les clients naviguant grâce à ces appareils.

      Il y avait aussi le développement du nouveau standard WEB: Les CSS et HTML5 qui remplace avantageusement dans la majorité des cas le Flash. Ce nouveau standard est maintenant officiel. Voir mon article à ce sujet.

      Il a aussi la généralisation des sites dits: Responsive. Des sites WEB adaptatifs, des sites web dont la présentation et la définition en pixel s’adapteront automatiquement aux types d’appareils utilisés par les clients.

      Ainsi Google avait annoncé l’été dernier qu’il ajusterait son protocole d’indexation afin d’indiquer quel sont les sites qui ne répondront pas aux critères de convivialité pour les utilisateurs d’appareils mobiles (Tablettes et téléphones intelligents) et de mettre de l’avant les sites les mieux adaptés aux nouveaux utilisateurs.

      Ce système d’indexation est présentement en vigueur pour les résultats de recherche Google sur la plateforme Google Mobile. Ce système se généralisera par la suite sur toutes les interfaces de recherche Google.

      Dans mon article, j’indique le lien vers le site WEB de Google où l’on retrouve les recommandations pour le développement de sites Responsive.

      En espérant que ces compléments d’information vous conviennent.

      Luc Laporte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici