Facebook tente de contrer XKeyscore

0
30

facebook-https-connectionsFacebook a réagi, jeudi 1er août, aux informations du Guardian relatives à XKeyscore, un puissant outil de surveillance d’Internet. Sollicité par Le Monde.fr, Facebook France a affirmé que l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA) ne pouvait accéder « qu’aux données que Facebook transmet aux autorités dans un cadre légal strict ou aux données publiques ».

Facebook avait justement annoncé mercredi la généralisation d’un paramètre de sécurité, la connexion en «https», qui rend théoriquement impossible l’accès au contenu des connexions, et donc aux données confidentielles comme les discussions privées qui transitent – sans toutefois être une garantie absolue. HTTPS est généralement utilisé pour les transactions financières en ligne.

Rendu maintenant obligatoire, le protocole concerne tout le trafic sur www.facebook.com devenu depuis https://www.facebook.com.

Wikipédia, un autre site, également cité comme particulièrement surveillé par la NSA, Jimmy Wales, le fondateur de Wikipédia, a également annoncé que l’encyclopédie collaborative mettrait en place un renforcement similaire de sa sécurité : « Le fait que la NSA surveille ce que VOUS lisez sur Wikipédia me pousse à vouloir accélérer le passage au SSL [la technologie permettant la connexion en HTTPS]. Que ces connards aillent se faire foutre », a écrit M. Jimmy Wales, le fondateur de Wikipédia.

Est-ce que cela sera suffisant pour nous mettre à l’abris, j’en doute fort.

Luc Laporte

Si vous aimez le texte, n’oubliez pas de partager le lien de la nouvelle à vos connaissances, vos amis, ainsi que sur les réseaux sociaux ! Merci à l’avance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici